• Bacchus, Ivresse Bucolique

    (par Martial Maury)

     

    Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

    Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous!

    Charles Baudelaire.

     

     (photo, pastorale Sabrina S par Dorvan Crea Photo)

    S’enivrer, de vin, de poésie, le beau programme, mais de vertu ? Allons donc. Il s’étonne, comment peut-il s’enivrer de vertu ? La vertu, ce sont les femmes desséchées,  rendues arides par la méchanceté, l’absence de désir, le refoulement de ceux-ci. On ne peut s’enivrer de telles choses ? Peut-on s’enivrer d’eau minérale ? Et pourtant….

    Lui, veut s’enivrer de quelque chose qui a du corps, qui réchauffe le cœur et l’âme, fasse oublier les bassesses terrestres  et l’expédie vers les cieux éthérés.

    L’ivresse c’est l’excitation, le transports. N’est-on pas ivre de l’être aimé, dans des transports amoureux ? C’est cet état qu’il veut perpétuellement connaître, ressentir.

     

    Bacchus , Ivresse Bucolique

    Oui, il veut s’enivrer, se perdre dans ces corps voluptueux, divaguer dans ces vallons fertiles qui se dessinent sous des voiles qui sont une invitation à les déchirer, à dévoiler, plutôt qu’à défendre une quelconque vertu.

    Oui, il veut s’enivrer de cela. De l’herbe verte, grasse, qui incite à se coucher dessus. S’enivrer des rayons de soleil qui chauffent les corps.S’enivrer de ces jambes fuselées, qui appellent, hurlent ses caresses. S’enivrer de ce cul, somptueux, qui s’offre,  de ces monts dorés qu’il rêve de gravir, de couvrir. S’enivrer de ces seins arrogants qui tendent le tissu. S’enivrer de ce sexe, touffe noire, triangle des Bermudes dans lequel il veut noyer ses désirs.

    S’enivrer, sentir en lui l’état second qui monte dans son esprit, dans ses membres.

    Il veut s’enivrer pour se sentir homme, viril, fort.

    Être l’homme ancien, en harmonie avec les forces de la Nature.

    Être cet homme antique, plein de « virtus », de cette force, de ce courage, de cette énergie, qui donnera le nom « vertu ».

    Il veut être ivre, ivre de vie, ivre d’elle.

    Bacchus , Ivresse Bucolique

    photographie Dorvan Crea Photo , Sabrina S. Cliquez ici pour voir plus :

     

    Voir plus de Martial Maury cliquez ici

    https://www.facebook.com/martial.maury.1

    Bacchus , Ivresse Bucolique

     


    1 commentaire